Bouna Sarr au Sénégal, choix par défaut ou choix de la raison ?

Convoqué par Aliou Cissé, Bouna Sarr arrive avec l’étiquette d’un choix par défaut pour le Sénégal après avoir longtemps attendu la France. Mais c’est surtout un choix de la raison. Explications ! 

 Comme annoncé il y’a une semaine, Bouna Sarr va rejoindre la Tanière. Le défenseur du Bayern sera présent au prochain rassemblement des Lions. Cette nouvelle recrue d’Aliou Cissé passe mal chez certains Sénégalais qui gardent toujours en tête les propos de l’ancien Marseillais sur sa préférence à jouer chez les Blues. En 2018, le joueur né en France mais avec des origines sénégalaises et guinéennes, avait été courtisé par Aliou Cissé pour la Coupe du monde en Russie. 

Dans les petits papiers de Deschamps, Bouna Sarr décline cette offre. Et il l’a assumé. “J’ai fait un choix définitif, je veux j’aimerais, je souhaiterais jouer pour l’équipe de France. C’est clair. Il y aura des déçus du côté du continent africain, mais j’assume mes choix et je n’ai pas peur de le dire. J’ai pris le risque de louper une Coupe du monde cet été avec le Sénégal… C’est fort, je ne l’ai pas fait pour rien”, a-t-il explique dans les colonnes du journal marseillais La Provence en 2018. En 2021, le joueur du Bayern retourne sa veste et choisit de jouer pour le Sénégal. Un choix par défaut ? Oui pour la plupart des internautes sur les réseaux sociaux mais pas pour son agent Mame Touty Mendy. 

Visé par Deschamps, il snobe Aliou Cissé

 «Un choix par défaut ? C‘est normal, tout le monde peut avoir son avis. Mais cela ne reflète pas la réalité. Bouna n’a jamais fermé la porte au Sénégal, a assuré l’agent dans les colonnes de l’Observateur. A l’époque, c’est vrai qu’il avait dit qu’il voulait jouer pour la France. Mais avant que le Sénégal ne s’intéresse à Bouna, il avait déjà eu plusieurs fois la pré-convocation de l’équipe de France. Il avait déjà plus ou moins un pied en équipe de France et c’était normal qu’il dise sa position. 

En tant que joueur qui est né et a grandi en France, s’il sait qu’il a un pied en équipe de France, il va forcément se concentrer sur ça. Mais ce n’est pas pour autant qu’il avait dit qu’il ne jouerait jamais pour le Sénégal. Depuis longtemps, il était ouvert et n’avait pas fermé la porte. Mais il n’y avait pas eu l’occasion ou le bon moment pour que cela se fasse. Aujourd’hui, il est à cent pour cent.» Aliou Cissé en conférence de presse, ce vendredi a abordé dans le même sens : “Je ne pense pas que le choix de Bouna (Sarr) pour le Sénégal soit un choix par défaut. Il veut jouer pour l’équipe et il a des amis ici dans cette sélection”. 

Comme Mbaye Niang et Nampalys Mendy 

Ce choix de rejoindre le Sénégal est aussi lié au contexte. Au Bayern Bouna Sarr se contente d’une place de remplaçant dans le club bavarois. Entre temps la concurrence a été plus rude en équipe de France où Benjamin Pavard, Léo Dubois, Djibril Sidibé, Ruben Aguilar ou encore Nordi Mukiele sont en avance sur lui. A 29 ans, jouer pour le Sénégal résonne comme un choix de la raison. Premier au classement Fifa en Afrique, les Lions ont une belle équipe et pourraient bien se qualifier à la prochaine Coupe du monde au Qatar en 2022.

En plus, le poste de latéral droit est un vrai casse tête pour Aliou Cissé actuellement. Sabaly est blessé, Gassama n’a pas de club, Ibrahima Mbaye convoqué pour les matches du mois de septembre n’a pas convaincu. Bouna Sarr pourra donc saisir sa chance et faire changer l’avis des Sénégalais comme avec Mbaye Niang et Nampalys Mendy.

Avec seneweb

Laisser un commentaire

dix + 12 =