El-Hadji Diouf, le parcours controversé d’un Lion insoumis

Né le 15 janvier 1981, El-Hadji Ousseynou Diouf est un ancien footballeur international sénégalais. Le natif de Saint-Louis a évolué au poste d’attaquant durant sa carrière professionnelle. Mais avant d’opter pour ce poste, Diouf a d’abord joué en tant que gardien de but lors de ses parties de jeu dans son quartier. Sa carrière a véritablement pris un envol quand il a quitté le Sénégal pour la France dans les années 90. De Sochaux au Sabah FA en passant par Liverpool et le RC Lens, l’ancien Lion de la Teranga, très adulé par le public sénégalais, y a laissé ses empreintes, aussi bonnes que mauvaises.

El Diouf

El-Hadji Diouf et ses débuts à Sochaux en France

Arrivé en France en 1995, El-Hadji Diouf découvre l’Europe. Il intègre le centre de formation du FC Sochaux, avec le soutien à l’époque de Francis Gillot et François Blaquart. Il lui a fallu un bon moment d’adaptation avant de s’intégrer réellement dans le groupe composé entre autres de Pedretti, Daf et Meriem. Le sénégalais avoue lui-même qu’il s’agissait d’une belle génération de jeunes. Très vite, les formateurs ont trouvé chez Diouf beaucoup de qualités. Sa conduite de balle, ses dribbles et relances ont sidéré les encadreurs. En 1998, il monte en grade en intégrant l’équipe réserve du club Sochalien en CFA où il a disputé une quinzaine de matchs sans marquer le moindre but.

El-Hadji Diouf poursuit sa progression à Rennes

Après avoir tapé dans l’œil des recruteurs du Stade Rennais, El-Hadji Diouf rejoint le club Breton à l’été 1999 pour 5,35 millions d’euros.  L’ancien Lion de la Teranga y a passé une saison au cours de laquelle il a disputé 38 matchs et marqué 4 buts. Des statistiques meilleures que celles réalisées à Sochaux. En Bretagne, la star sénégalaise était déjà dans les prémices de ses délires de jeunesse. Pour avoir eu un accident de voiture alors qu’il n’avait pas encore le permis, il a été placé en garde à vue.  Suite à cela, les dirigeants du Stade Rennais ont poussé la jeune pépite sénégalaise en prêt vers le RC Lens, mais c’était une occasion pour lui de se mettre beaucoup plus au-devant de la scène.

Diouf_Rennes

El-Hadji Diouf explosif au Racing Club de Lens

A l’été 2000, Diouf rejoint effectivement le RC Lens en prêt d’un an avec option d’achat. Sous les ordres du technicien Français Rolland Courbis, le jeune sénégalais a connu des moments de gloire. Il s’est vite attribué le statut de cadre chez les Sang et Or au cours de cette saison 2000-2001 où il était sous observation. Au bout de 28 matchs en Ligue 1, Diouf a marqué 8 buts, devenant ainsi le meilleur buteur du club au terme de la saison. Sa belle performance jugée précoce a motivé la direction du club Lensois à activer l’option d’achat. C’est ainsi qu’il rejoint définitivement la barque du club du Nord pour un montant de 5,34 millions d’euros, devenant ainsi le plus gros transfert de l’histoire du club à l’époque.

 Lors de la saison 2001-2002, le natif de Saint-Louis a donné raison aux dirigeants Lensois de lui avoir fait confiance. En 26 matchs, il inscrit 10 buts avec plusieurs passes décisives à la clé. Mieux, Diouf faisait partie des meilleurs joueurs de la Ligue 1 cette saison-là. Une grande réussite pour celui qui était vu comme un joueur de bas niveau lors de son test au RC Lens un peu avant qu’il ne rejoigne le centre de formation de Sochaux. « Quand j’ai débarqué au RCL, ils m’ont recalé. Ils me disaient que je n’avais pas le niveau. C’était la honte pour moi de retourner au pays. », avait-il déclaré. Heureusement pour lui, l’opportunité de rejoindre Sochaux s’est présentée, ce qui lui a permis de revenir à Lens en force pour lever toute équivoque sur son talent. 

El-Hadji Diouf, le rêve anglais et son arrivée à Liverpool

Au terme d’une saison 2001-2002 fantastique au RC Lens, El-Hadji Diouf a suscité l’intérêt de plusieurs écuries européennes. Finalement, l’attaquant sénégalais va rejoindre Liverpool, son rêve de toujours. C’est depuis qu’il était en formation à Sochaux qu’il nourrissait l’envie de jouer dans le club anglais. Son ancien coéquipier chez les Sang et Or, Mickael Isabey, raconte une anecdote à ce sujet. « Pendant que Diouf était un joueur de l’académie, il rompait le protocole en s’égarant dans le vestiaire de l’équipe senior. Les joueurs de l’académie qui se sont entrainés avec les professionnels ont changé dans un autre vestiaire. Cela n’a pas empêché Diouf de jongler dans nos vestiaires en répétant : Regardez-moi, je vais bientôt jouer à Liverpool. », avait déclaré le français. Le rêve de Diouf a effectivement été réalisé peu avant le Mondial 2002. Liverpool a recruté le sénégalais pour trois saisons, contre un montant de 18,5 millions d’euros. Venu dans le club anglais pour agrandir son statut, la star sénégalaise n’a été que l’ombre de lui-même. Finalement, Diouf ne passe que deux saisons chez les Reds. En 80 matchs, il a juste inscrit 6 buts, tous lors de sa première saison en 2002-2003.

El_Liverpool

Sa deuxième saison a été une vraie catastrophe. A couteaux tirés avec l’entraîneur à l’époque, Gérard Houllier, il n’a pas joué assez de matchs. Il a bouclé la saison avec zéro but au compteur. Lors de la saison 2003-2004, il est poussé vers la sortie par le nouvel entraîneur Rafael Benitez. A Liverpool, El-Hadji Diouf s’est vu attribuer un surnom « Bad Boy » à cause de ses comportements anti-sportifs, sur et en dehors du terrain. Accidents de voiture sans permis de conduire et crachats sur les adversaires, tels sont des vilains gestes auxquels il s’adonnait régulièrement. Sa dernière année de contrat avec Liverpool, Diouf la passe en prêt aux Bolton Wanderers. Il n’a malheureusement pas été témoin de la grande victoire des Reds face au Milan AC en Ligue des champions de l’UEFA en 2005. 

L’Angleterre, le rêve n’a pas été trop beau pour Ousseynou Diouf

Après le triste épisode de Liverpool, El-Hadji Diouf a débarqué chez les Bolton Wanderers pour un prêt d’un an à l’été 2004. Cette saison s’est plutôt bien passée pour le sénégalais qu’on n’espérait plus à un tel niveau. Il est passé de 0 but lors de la saison 2003-2004 à 9 buts en 2004-2005. La direction du club anglais l’a finalement recruté au terme de son prêt. Un achat très apprécié par Sam Allardyce, entraîneur des Thotters à l’époque. « Je suis enchanté qu’El-Hadji nous rejoigne de manière permanente. Il possède tout pour devenir l’un des joueurs majeurs de notre grand club au cours des années à venir. », a-t-il déclaré.   Au bout de ses trois années de contrat, il marque 15 buts en 104 matchs. A la fin de son bail en 2008, il signe à Sunderland pour une saison. En 16 matchs, le Sénégalais n’a pu marquer le moindre but.

Diouf

Son périple en demi-teinte s’est poursuivi à Blackburn Rovers entre 2009 et 2011. Au cours de cette période, l’ancien Lion de la Teranga a inscrit seulement 4 buts en 62 rencontres. Entre temps, il a effectué un court passage chez les Rangers en prêt où il a trouvé le chemin des filets à deux reprises, mais suffisant pour savourer les titres de vainqueur du championnat écossais et de la Coupe de la Ligue avec le club. Lors de la saison 2011-2012, El-Hadji Diouf a évolué à Doncaster Rovers où il a marqué 6 buts en 23 matchs.  A Leeds United entre 2012 et 2014, il a marqué 7 buts en 52 matchs. Sa dernière destination en club, c’était en Malaisie précisément au Sabah FA en 2014-2015. En 19 rencontres, il inscrit 9 buts. El-Hadji Diouf a reçu une considération particulière dans ce club issu d’un championnat modeste en Asie. Dès son arrivée, il est nommé à la fois au poste de capitaine et d’entraîneur adjoint.

Une carrière riche en émotions chez les Lions de la Teranga

Le parcours d’El-Hadji Diouf en sélection a été remarquable. La star sénégalaise fait ses débuts dans la tanière des Lions de la Téranga le 23 avril 2000, alors âgé de 19 ans. Son tout premier match en équipe nationale, c’était face au Bénin, une rencontre que les Lions de la Teranga ont remporté par 1-0. L’épopée en sélection débute ainsi pour le jeune attaquant âgé de 19 ans à l’époque. Il a véritablement pris son envol lors des éliminatoires du Mondial 2002. Durant l’aventure, il a marqué un total de 9 buts et a été par l’occasion, un acteur majeur de la qualification du Sénégal à la Coupe du monde Corée-Japon. Avant d’écrire l’histoire au Mondial, El-Hadji Diouf a atteint la finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) avec le Sénégal mais malheureusement battu par le Cameroun lors de la séance des tirs aux buts.

El

Les larmes de tristesse du « Gaindé » se sont transformées en larmes de joie quelques mois plus tard quand les Lions de la Téranga sont rentrés dans l’histoire en devenant la deuxième nation africaine à atteindre les quarts de finale au Mondial avant d’être battus par la Turquie. Lors de leur match référence contre la France dans la compétition (victoire 1-0), Diouf a été passeur décisif sur le seul but de la partie, marqué par le regretté Papa Bouba Diop. « Le Sénégal a obtenu son indépendance deux fois. Une fois avec De Gaulle et on l’a pris une deuxième fois en battant la France. », a affirmé El-Hadji Diouf lors d’une interview plusieurs années après. Si cet ancien footballeur très adulé du public sportif sénégalais n’a pas pu décrocher la CAN avec la sélection, il a quand même à son actif deux ballons d’or africains, décrochés en 2001 et 2002. En 70 sélections, Diouf a marqué 21 buts, faisant de lui le cinquième meilleur buteur de l’histoire des Lions de la Teranga, à une unité de plus que son idole d’enfance Jules Bocandé. Il compte cinq participations à la Coupe d’Afrique des Nations avec l’équipe sénégalaise. Des statistiques qui forcent l’admiration.     

El-Hadji Diouf est le symbole d’un guerrier, toujours prêt à aller au front. Si au cours de sa carrière, il a connu quelques périodes tumultueuses, le double ballon d’or africain est resté lui-même, déterminé et fort de caractère pour inscrire son nom dans les annales du football sénégalais, africain et international. Du haut de ses 41 ans aujourd’hui, sa fierté est grande, vu le niveau que l’équipe nationale sénégalaise a atteint. Il restera à jamais dans l’histoire de ce sport, gravé dans la mémoire de toutes les générations.

Diouf_Senegal

Palmarés

  • Finaliste de la Coupe Intertoto avec Rennes en 1999
  • Vice-champion de France avec le RC Lens en 2002
  • Quart de finaliste au Mondial 2002 avec le Sénégal 
  • Finaliste de la CAN 2002 avec le Sénégal 
  • Vainqueur de la League Cup en 2003 avec Liverpool 
  • Quart de finaliste à la CAN avec le Sénégal en 2004
  • Demi-finaliste de la CAN avec le Sénégal en 2006
  • Vainqueur de la Ligue écossaise en 2011
  • Vainqueur du championnat d’Ecosse en 2011

Distinctions individuelles 

  • Ballon d’or africain en 2001 et 2002 
  • Joueur africain de l’année (BBC) en 2002 
  • Meilleur joueur de la CAN en 2002 
  • Nommé dans l’équipe-type de la Coupe du monde 2002. 

Tableaux des performances d’El-Hadji Diouf en carrière

Années de performancesClubNombre de matchsNombre de buts
1998-1999Sochaux1900
1999-2000Stade Rennais3804
2000-2002RC Lens6119
2002-2005Liverpool8006
2004-2005Bolton Wanderers3209
2005-2008Bolton Wanderers10415
2008-2009Sunderland AFC1600
2009-2011Blackburn Rovers6204
2011Rangers FC2202
2011-2012Doncaster Rovers2306
2012-2014Leeds United577
2014-2015Sabah FA199
2000-2008Sénégal7021

Total : 603 Matchs 102 Buts

Tableaux des transferts et salaires

Club de ProvenanceNouveau clubPrix transfert (euro)Montant salaire
SochauxRennes5,35 M 
RennesRC Lens5,34 M 
RC LensLiverpool18,5 M 
LiverpoolBolton Wanderers4,80 M 
Bolton WanderersSunderland3,20 M 
SunderlandBlackburn Rovers2,20 M 
Blackburn RoversDoncaster RoversLibre 
Doncasters RoversLeeds UnitedLibre 
Leeds UnitedSabah FALibre 
Diouf

About Post Author

Laisser un commentaire