Henri Camara, ce guinéen qui a illustré le football sénégalais

Henri Camara appartient à l’histoire du football sénégalais. Il a joué pour les Lions de la Teranga du Sénégal et n’a pas fini sa carrière sans laisser des empreintes. Né le 10 mai 1977, l’ancien attaquant a fait montre de son talent sur 20 bonnes années avant de raccrocher avec les crampons. Jusqu’à ce jour, il est considéré comme une légende vivante du football sénégalais.

Pays frontaliers, il se dit que les habitants du Sénégal et de la Guinée sont frères. Henri Camara en est une illustration. Né de parents guinéens à Dakar, il s’est vu attribuer la nationalité sénégalaise à sa naissance. C’est donc dans son pays natal qu’il a grandi, puis a embrassé plus tard son rêve de footballeur. Comme tout petit garçon, Henri Camara se voulait un avenir dans le football. Après ses 18 ans, il devient un sociétaire du club formateur de l’ASC Jaraaf à Dakar. Avec un talent remarquable, il réussit à obtenir un billet d’entrée pour l’Europe en 1998.

Henri

 À la découverte du vieux continent

Henri Camara atterrit en France où il s’engage avec RC Strasbourg pour continuer sa progression. Un an plus tard, il va à la découverte du football suisse. Ceci après que les Strasbourgeois ont manqué de l’inscrire en raison du nombre de joueurs extra communautaires autorisés par la Ligue 1 française. Contre ses aspirations et malgré lui, il se trouve contraint de quitter le club alsacien pour avoir du temps de jeu afin de gagner une place en équipe nationale. « Je voulais jouer là-bas, montrer ce dont je suis capable », avait laissé entendre Henri Camara  à l’époque.

De Henri Camara à « Henri révélé »

En Suisse, c’est avec Xamax que le Sénégalais a découvert le milieu professionnel. Pour ses débuts en pro, il a confirmé tout le bien qu’on pouvait penser de lui. Très rapidement, il s’est offert une place de choix au sein de l’équipe et enchaîne dès lors les matchs. Mais c’est à l’occasion de sa 7è apparition avec Xamax que Henri Camara marque son premier but en tant que footballeur professionnel. À l’époque, son équipe s’était imposée devant Servette FC (2-4). Au terme de la saison 1999-2000, il s’est retrouvé avec 21 matchs disputés pour 12 buts inscrits. Par la suite, le jeune attaquant a connu une baisse de régime. Après la première moitié passée avec Xamax lors de l’exercice 2000-2001, il rejoint Grasshoppers Zurich plus tard en janvier 2001, toujours dans le championnat suisse. « Henri Camara (Sénégal) a également décidé de passer au GC. Le Grasshopper Club, pour sa part, a pu convenir d’un prêt jusqu’au 30 juin 2001 avec le joueur et son club le RC Strasbourg. Camara, 23 ans, s’est illustré en Suisse avec Neuchâtel Xamax en tant qu’attaquant à succès », avait publié Grasshopper à l’époque. Entre deux clubs, Henri a bouclé cette saison avec 8 buts en 21 apparitions. Le plus intéressant pour lui est le titre de champion de Suisse décroché par Grasshopper Zurich. À l’intersaison, il change de cape pour un retour en France. 

Le 3 août 2001, Henri Camara est un nouveau joueur du CS Sedan. Il s’est engagé pour quatre ans avec le club français avec lequel il aura passé deux saisons. Un chapitre de sa carrière où il a connu un peu de stabilité. Le Sénégalais en est sorti avec 23 buts en 65 matchs toutes compétitions confondues. Son passage dans le club français n’avait pas été anodin puisque cela lui a permis de franchir des paliers, notamment en sélection où il a brillé à la Coupe du monde 2002. « Je le retrouve tel qu’en lui-même, totalement imperméable à la pression. Il incarne la force tranquille. Sur un match, il est capable de faire gagner son équipe à lui tout seul. Ce n’est pas un véritable finisseur, mais sa frappe de balle est redoutable. Il a assurément le talent et le mental pour briller au plus haut niveau. Il est très sérieux. Il pense football. Il ira loin grâce à ça », avait déclaré Henri Stambouli, l’entraîneur de Henri Camara au CS Sedan en 2002. En 2003, il a choisi de découvrir d’autres cieux. C’est ainsi qu’il débarque au Royaume Uni.

Grande Bretagne, lieu de la plus grande expérience pour Henri Camara

À deux ans de la fin de son contrat avec le CS Sedan, l’attaquant sénégalais déménage à Wolverhampton contre 2,25 millions d’euros en 2003. Avec les Wolves qu’il rejoint ainsi pour quatre ans, il n’a pas connu une si belle expérience. Au bout de sa première saison, il comptabilise 7 buts et 3 passes décisives en 30 apparitions, dont 29 en tant que titulaire. Henri Camara n’a pas pu exploser comme par le passé. Ce qui a convaincu les dirigeants de Wolverhampton de l’envoyer en prêt au Celtic Glasgow.

Henri_Wolves

 Les débuts en Ligue des champions

Avec le club écossais, Henri Camara a pu bénéficier d’un rôle important au sein de l’équipe. Il a foulé la pelouse plusieurs fois et sort grandi avec 39 matchs disputés sur la saison. Jamais il n’a joué autant en club depuis le début de sa carrière. Il faut préciser que c’est dans cette nouvelle aventure en Écosse que Henri Camara a découvert la Ligue des champions. Avec le Celtic Glasgow, son premier match en C1 était face au FC Barcelone. Pour l’occasion, le sénégalais s’est aussitôt distingué avec une passe décisive, mais son équipe s’incline par la suite (1-3). Malheureusement, l’aventure s’arrête au premier tour pour Henri et les Hoops. Performant avec le Celtic après notamment 8 buts et 4 passes décisives en 23 matchs, il a été rappelé de sa période de prêt en décembre 2004, ceci contre son gré. « Quoi qu’il arrive, jamais je ne retournerai à Wolverhampton », avait dit le joueur. Mais les deux clubs n’ont pas pu parvenir à un accord et il est retourné en Angleterre. De retour chez les Wolves, le Sénégalais est aussitôt envoyé pour une nouvelle expérience à Southampton. À ce niveau, il a joué 16 fois, pour 6 buts inscrits. Il boucle la campagne 2004-2005 avec 39 matchs, 14 buts et 4 passes décisives.

Camara_Celtic

Suite à une si belle campagne, il change de club. Puisque Wolverhampton n’arrivait pas à le faire jouer, Henri Camara choisit de s’engager pour trois ans avec Wigan Athletic. Le transfert avait coûté 6,45 millions d’euros à l’époque. 12 buts et 1 passe décisive lors de sa première saison lui permettent de bénéficier d’une offre de prolongation de son contrat jusqu’en 2009. Pour la saison suivante, l’attaquant sénégalais a quelque peu galéré. Son bilan était de 6 buts et 1 passe décisive en 23 matchs. 

Le début de la saison 2007-2008 contraste avec la démission de l’entraîneur Paul Jewell, ce qui complique les choses. N’entrant pas dans les plans du nouveau coach, Henri Camara pense profiter d’une période de prêt à West Ham. Mais cette ouverture ne se déroule pas bien pour le sénégalais (10 matchs, une passe décisive). Il enchaîne ensuite avec une campagne moyenne marquée par un prêt à Stoke City lors de la deuxième moitié de la saison 2008-2009. En fin de compte, il comptabilise 25 apparitions, 6 buts et 2 passes décisives. 

Wigan_Camara

Arrivé en fin de contrat avec Wigan Athletic, il parvient à un accord avec Sheffield United pour évoluer en deuxième division anglaise. Il fait 23 matchs, 4 buts, 1 passe décisive et quitte le club en fin de saison. 

L’aventure grecque qui sonne la fin d’une longue carrière

« J’ai envie de rester en Angleterre pendant deux ou trois ans encore avant peut-être de partir en Espagne, car j’adore ce championnat », avait déclaré Henri Camara concernant sa prochaine destination. Seulement, il s’est finalement retrouvé en Grèce au lieu de l’Espagne, à l’âge de 33 ans. Entre 2010 et 2018, l’attaquant sénégalais est passé par 7 différents clubs grecs. Il s’agit de l’Atromitos Athen, Panetolikos, AEL Kalloni, PAS Lamia, Apollon Smyrnis, Ionikos Nikeas et Fostiras. Le tout lui fait 187 matchs disputés, 43 buts et 18 passes décisives dans le championnat grec. À noter que c’est avec le club de Panetolikos que Henri Camara a disputé le plus de matchs (114) dans sa carrière. Il a souhaité jouer pour son club formateur de Jaraaf avant de raccrocher les crampons. Mais il finit par annoncer sa retraite sportive en août 2018 sans parvenir à réaliser ce souhait. « J’avais envisagé de finir ma carrière au Jaraaf même si c’était pour un mois. Le mauvais sort s’y est mis », a-t-il dit lors d’une interview. 

Henri Camara, le Lion né pour la Teranga

Alors qu’il n’a entamé sa carrière professionnelle qu’en 1999, il a postulé très rapidement pour la sélection nationale. Son départ de Strasbourg pour le club suisse de Xamax a été décisif. Henri Camara claque 4 buts après les 10 premiers matchs dans sa nouvelle aventure, de quoi impressionner le sélectionneur Peter Schnittger. Il gagne ainsi la confiance du technicien allemand et est appelé pour la Coupe d’Afrique des Nations 2000. L’attaquant sénégalais a confirmé encore très tôt. Pour sa première apparition à la CAN à 23 ans, il trouve le chemin des filets, permettant au Sénégal de s’imposer devant le Burkina Faso (1-3). Muet lors de la défaite face à l’Egypte (1-0), il ouvre le score contre la Zambie pour un résultat final de 2-2. Avec quatre unités au compteur, le Sénégal file en quarts de finale et n’ira pas plus loin. Les Lions de la Teranga se font éliminer par le Nigéria dans les prolongations par 2-1. Triste fin de compétition pour Henri Camara qui avait pourtant bien commencé. Mais ce n’est que partie remise.

Deux ans plus tard, le Sénégal est revenu à la charge pour la CAN 2002 au Mali, avec dans sa troupe l’insatiable Henri Camara. Cette fois, les Sénégalais ont pris leur revanche sur l’Egypte (0-1) pour leur entrée en lice. Ils terminent la phase de groupes avec zéro défaite après une victoire sur la Zambie (1-0) et un résultat nul face à la Tunisie (0-0). Tout sereinement, ils ont réussi à atteindre la finale avant de se faire avoir par le Cameroun aux tirs au but (0-0 ; 2-3 ap tab). Pour cette édition 2002, Henri Camara n’a pas pu trouver le chemin des filets malgré 449 minutes disputées en cinq apparitions. Le Sénégal a pu faire mieux que sa participation à la CAN 2000, même si l’objectif n’est pas atteint en fin de compte.

Henri Camara

Après les déceptions sur le continent, le Sénégal a décidé de s’essayer à la Coupe du monde pour la toute première fois. Une première que le peuple sénégalais n’est pas près d’oublier et que Henri Camara a marquée de son empreinte. D’entrée, les Lions de la Teranga s’imposent devant la France (0-1) avec l’attaquant du SC Sedan sur le banc. Une situation que le joueur a eu du mal à digérer sur le coup. « J’avoue que c’était difficile d’être sur le banc face à la France. C’est un match que j’attendais depuis fort longtemps. Après la Coupe d’Afrique, me retrouver sur le banc, sachant que j’étais titulaire ? Non, c’était très difficile. La folie de jeunesse m’avait même atteint, car je me disais que si jamais je trouvais mon passeport j’allais rentrer », a confié l’attaquant des années plus tard. Au deuxième match, les Sénégalais obtiennent le nul face au Danemark (1-1). Pour la troisième sortie dans le tournoi, ils assurent la qualification en se neutralisant avec l’Uruguay (3-3). Un match dans lequel Henri Camara s’est illustré en délivrant deux passes décisives. En huitième de finale contre la Suède, l’attaquant a récidivé avec un doublé important. Déjà buteur plus  tôt dans le match, il a offert la qualification en quarts de finale grâce à son deuxième but dans les prolongations (1-2). À l’époque, c’est la règle du but en or qui était de mise. Henri Camara a donc permis au Sénégal de disputer les quarts de finale de la Coupe du monde pour la toute première fois. Mais le Sénégal n’a pas pu aller loin. Les Lions de la Teranga voient leur aventure s’arrêter contre la Turquie (0-1) en quarts de finale.

Cette épopée finie, Henri Camara et la sélection du Sénégal ont connu bien d’autres aventures malheureuses. Pour ce qui est de la CAN, ils ont terminé en quarts de finale en 2004, 4e du tournoi en 2006, puis se sont fait éliminer au premier tour en 2008. Malheureusement, les Lions de la Teranga n’ont plus eu droit à une participation à la Coupe du monde avant la retraite internationale de Henri Camara. « J’ai complètement arrêté ma carrière. C’était ma dernière saison. Je suis arrivé au terme de ma carrière et là, je vais pendre ma retraite professionnelle », a communiqué l’ancien Hammer. Ce dernier s’en est arrêté à 99 sélections sous les couleurs du Sénégal, malgré toute sa volonté de boucler les 100 capes. Durant tout le temps passé avec les Lions de la Teranga, Henri Camara a inscrit un total de 31 buts. Longtemps meilleur buteur de l’histoire du Sénégal, il a été détrôné par Sadio Mané qui en compte 33 pour le moment. À 91 matchs disputés jusqu’ici, ce dernier menace également le record du sénégalais le plus capé détenu provisoirement par Henri Camara et ses 99 sélections. 

Henri Camara

Aujourd’hui ancien international sénégalais, il nourrit des regrets. Pour Henri Camara, il n’y a pas de quoi être satisfait d’une telle carrière sportive. Malgré les honneurs qui lui sont rendus au Sénégal, il pense ne pas avoir tout bien fait.

« Je suis très content d’avoir fait cette carrière. Il n’est pas évident de quitter l’Afrique pour aller s’imposer en Europe. Si on le réalise, on doit rendre grâce à Dieu. Par contre, sur le plan sportif, je ne suis pas du tout satisfait de ma carrière », a déclaré Henri Camara pour évoquer sa fin de carrière. A la question de savoir ce qui le laisse conclure en ces termes, il a dit ne pas avoir eu « un management de qualité ». « Lors de mon passage en Angleterre, je changeais de club presque chaque année. étant jeune, mon agent de l’époque Willy Mckay m’appelait souvent pour me faire part de l’intérêt d’un nouveau club avec une proposition salariale beaucoup plus importante », a expliqué Camara lors d’une interview.

 Tableau des performances joueurs

Années de performancesClubNombre de matchsNombre de buts
1999-2000Neuchatel Xamax2112
2000-2001Neuchâtel Xamax / Grasshopper Zürich238
2001-2002FC Sedan308
2002-2003FC Sedan3515
2003-2004Wolverhampton327
2004-2005Southampton / Celtic3914
2005-2006Wigan Athletic3212
2006-2007Wigan Athletic236
2007-2008West Ham100
2008-2009Wigan Athletic / Stoke City256
2009-2010Sheffield United254
2010-2011Atromitos Athen354
2011-2012Panetolikos327
2012-2013Panetolikos4113
2013-2014Panetolikos349
2014-2015AEL Kalloni / PAS Lamia244
2015-2016Panetolikos / Apollon Smyrnis206
2016-2017Ionikos Nikeas10

Tableaux des transferts et salaires

Club de ProvenanceNouveau clubPrix transfertMontant salaire
ASC JaraafRC StrasbourgTransfert libre 
RC StrasbourgNeuchâtel XamaxTransfert libre 
Neuchâtel XamaxGrasshopper ZürichTransfert libre 
Grasshopper ZürichCS SedanTransfert libre 
CS SedanWolverhampton2,25 M€ 
WolverhamptonCeltic GlasgowPrêt 
WolverhamptonSouthamptonPrêt 
WolverhamptonWigan Athletic6,45 M€ 
Wigan AthleticWest HamPrêt 
Wigan AthleticStoke CityPrêt 
Wigan AthleticSheffield UnitedTransfert libre 
Sheffield UnitedAtromitos FCTransfert libre 
Atromitos FCPanetolikos FCTransfert libre 
Panetolikos FCAEL KallonisTransfert libre 
AEL KallonisPAS LamiaTransfert libre 
PAS LamiaPanetolikos FCTransfert libre 
Panetolikos FCApollon SmyrnisTransfert libre 
Apollon SmyrnisIonikos NikeasTransfert libre 

Palmarès

  • Finaliste de la Coupe d’Afrique des nations de football 2002 (Sénégal)
  • Champion de Suisse : 2001 (Grasshopper Zurich)
  • Quart de finaliste de la Coupe du monde 2002
  • Quatrième de la Coupe d’Afrique des nations en 2006
  • 2e meilleur buteur avec la sélection nationale (29)
  • 2e joueur plus capé avec la sélection nationale (99)

About Post Author

Laisser un commentaire