Sans club à trois mois du Mondial 2022 : L’équation Saliou Ciss !

Si certains Lions manquent de temps de jeu, Saliou Ciss, lui, est le seul à n’avoir pas encore de club. Une situation assez inquiétante pour le staff technique national, à trois mois du Mondial.

Les deux prochains matchs amicaux contre la Bolivie, le 24 septembre, et l’Iran, le 27, respectivement en France et en Slovénie, devraient permettre au sélectionneur, Aliou Cissé, de revoir son groupe avant le grand rendez-vous de la planète du football, prévu au Qatar en novembre décembre prochain. Des retrouvailles pour une répétition générale d’avant-Mondial que certains des champions d’Afrique risquent cependant de rater. C’est le cas de l’arrière gauche, Saliou Ciss. Titulaire indiscutable et auteur d’une excellente campagne au Cameroun lors de la Can 2022, l’ex-Nancéen, fort de son entente sur la gauche avec Sadio Mané, aura séduit et contribué au sacre des Lions pendant cette campagne historique.

Malheureusement, les réalités du football sont tout autres. En effet, malgré ses performances de haute volée, l’arrière gauche des Lions est devenu un cas spécial pour le sélectionneur, Aliou Cissé. Sans club depuis le début de la saison, Saliou Ciss risque en effet d’être pénalisé par sa situation actuelle. À l’inverse de certains joueurs qui ne disposent pas suffisamment de temps de jeu en club, comme l’attaquant de l’Olympique de Marseille, Bamba Dieng, ou encore du milieu de terrain de Leicester, Nampalys Mendy, le cas de l’ancien défenseur de Nancy, relégué en National, est plus préoccupant au vu de sa situation particulière de joueur sans club.

Annoncé sur le départ au début de la saison, Saliou Ciss n’a toujours pas trouvé de point de chute.

Pourtant les candidats ne manquent pas. À l’image de Galatasaray, qui insiste pour l’engager. Selon les informations de la presse locale, les dirigeants turcs voudraient attirer dans leurs rangs, l’international sénégalais, libre de tout contrat.

Après s’être renseigné sur le dossier du champion d’Afrique, il y a quelques semaines, Galatasaray aurait appuyé sur le bouton d’accélérateur afin de s’attacher les services du joueur sénégalais de 32 ans, qui pourrait rejoindre le championnat turc. D’après plusieurs sources, les Jaune-Rouge, pas totalement satisfaits des performances du néerlandais, Patrick Van Aanholt, cherchent à signer un nouveau latéral gauche. Une piste qui les mène directement à Saliou Ciss, auteur d’un but et une passe décisive la saison dernière, sous les couleurs de Nancy, ainsi que d’une bonne campagne lors de la dernière Coupe d’Afrique des nations avec le Sénégal. D’ailleurs, les deux parties auraient entamé les discussions. Mais problème : la fenêtre de transfert a fermé ses portes ce jeudi 8 septembre en Turquie et toujours rien concernant le cas Saliou Ciss.

Ce qui d’ailleurs risque de compromettre ses chances de figurer sur la prochaine liste contre la Bolivie et l’Iran dont la publication est calée pour le 16 septembre.

D’ailleurs, le choix porté sur l’arrière gauche de l’As Monaco, le Sénégalo-Allemand de 23 ans, Ismail Jakobs, n’est pas anodin. Une manière pour Aliou Cissé de prendre les devants pour un poste qui, jusque-là, a été l’un des maillons faibles de l’équipe. Surtout quand on sait que l’autre doublure à ce poste, Ballo Touré, ne joue pas avec le Milan AC.

Trouver un nouveau point de chute le plus rapidement possible serait une bouffée d’oxygène pour Saliou Ciss et aussi pour son coach, qui a sur sa table un dossier très encombrant.

Avec Le Quotidien

About Post Author

Laisser un commentaire